Clément Hallet

le blog

Développement d’applications mobiles : le bilan

| 5 Commentaires

iphone vs android 21 400x195 Développement dapplications mobiles : le bilan

Bonjour,

Après avoir étudié le développement d’applications Android et iPhone pendant plus de quinze semaines, je vous faire part de mes sentiments, de mes conclusions et mon ressenti durant le développement de deux applications sur les deux SDK.

Introduction

Le marché du smartphone est en nette progression depuis quelques années et ce, même en Europe. Nous constatons une augmentation de 74,4% pour le marché mondial en 2010. Ce marché était positionné initialement comme une niche dans le haut de gamme, et il a connu un succès grandissant grâce à l’iPhone d’Apple, HTC et autres Samsung haut de gamme. A travers l’expansion des smartphones, c’est l’usage de la data mobile qui s’est généralisé, porté par l’internet mobile, l’e-mail et les applications communicantes (Google Maps, Facebook,… ).

Android

Android propose une plateforme et un langage de programmation connu pour la plupart des développeurs (JAVA). Des communautés et le nombre de ressources font d’Android la plateforme la plus accessible au grand public. Le marché d’android, même s’il a été lancé après celui de la firme de Cupertino, dépassera bientôt celui-ci en nombre d’applications disponibles sur leur marchés respectifs, ainsi qu’au nombre d’appareils mobiles vendus.

Enfin, le développement s’est avéré assez simple après l’intégration des concepts du SDK, et il y a énormément de ressources disponibles sur tous supports.

 

iPhone

Le côté fermé d’Apple se ressent énormément lorsque l’on développe une application mobile: pas de portabilité légale et/ou gratuite pour tester l’application sur un appareil réel, l’obligation d’avoir un ordinateur Apple pour pouvoir développer, des règles et des contrôles draconiens pour la publication de l’application sur leur store, l’obligation de développer en Objective-C (langage méconnu de la plupart des développeur), et enfin, la petite taille de la communauté.

Cependant, le développement d’une application peut s’avérer très facile grâce à son outil de « mise en pages » des vues (Interface Builder). De plus, du fait qu’Apple est le seul à pouvoir produire les appareils sur lesquels nous pouvons porter l’application, l’affichage et le rendu de l’application sont excellents. Le développement à cependant été plus compliqué à cause de son langage et son framework différent de tout ce que j’avais pu voir avant ce stage. Le développement s’avère parfois lourd, car le SDK prévu pour les smartphones et tablettes ne gère pas les leaks mémoire!

La publication sur le Store d’Apple semble assez aléatoire quand aux tests que les « ingénieurs » de chez Apple font sur nos chères applications (et un temps d’attente fou et aléatoire avant la validation de celles-ci) !

 

Bilan

D’un point de vue technique, Apple a, encore une fois, innové en lançant son iPhone en 2007 (« Ceci est une révolution »). En effet, celui-ci a révolutionné le monde de la téléphonie mobile et a ouvert le marché des smartphones. Android, quant à lui, a été un peu plus long pour s’imposer dans ce marché mais étant donné que celui-ci soit open source (et non restreint à un seul fabriquant) , beaucoup d’entre eux (et d’entre nous par la même occasion) l’ont adopté pour certains de leurs appareils. Actuellement, la croissance des téléphones fonctionnant sous Android n’a jamais été aussi grande de par leur tarif très intéressant comparé à l’iPhone.

Le côté fermé de la firme à la pomme est un frein au développement de leurs applications. Néanmoins, celui-ci reste indéniablement nécessaire vu les ventes de la firme de Cupertino.

Google, quant à lui, a facilité l’utilisation de son framework et la distribution de ses applications, ce qui engendre une hausse du nombre des applications disponibles, et une attaque directe envers la fierté d’Apple: son «App Store» .

Apple vend du matériel, et Android offre un système d’exploitation. Il y a plus de vingt ans, la guerre des OS avait changé la face de la planète informatique… l’histoire se répète peut-être pour la téléphonie mobile !

5 Commentaires

  1. Bonjour,

    je travail pour une agence de communication française et je suis à la recherche d’un développeur d’application mobile (android et apple). Savez-vous ou je peux rechercher un tel profil?

    Merci d’avance.
    Sylvie

    • Bonjour,

      Notre réseau de développeurs pourra certainement répondre à vos attentes, nous vous proposons de consulter notre site et de nous envoyer un email avec votre demande.

      Cordialement
      Network Apps Developers

  2. As-tu testé des alternatives comme PhoneGap ou Titanium ?

    Ca peut etre des solutions très interessant, bref pour faire des applications assez simple.

    En tout cas, il suffit d’un seul développement pour être compatible sur l’ensemble des store ( Apple, Android… etc ).

    • Salut Numéro RIO,

      Merci de ton commentaire. J’avais jadis pensé à développer avec de tels frameworks mais ils ne savaient pas enregistrer les données, accéder aux contacts, … Bref, il y avais un manque de fonctionnalités, alors que maintenant, le tableau se remplit bien : features phonegap, et pour appcelerator, pas d’informations spécifiques.

      J’espère revenir tout prochainement avec un article sur ces deux alternatives !!!

      Si, en attendant, tu as des news, fais-les savoir :-) Merci

  3. Merci beaucoup pour ce sujet il est vrai que je ne suis pas un pro en la matière mais ton sujet ma donné envie d’en apprendre plus . Il est devenue rare de voir un article écrit sans faute . Je vais continuer ma navigation sur votre site . En espérant pouvoir vous relire , bonne chance pour la suite. Cordialement .

Laisser un commentaire

Champs Requis *.